Contre le rhume : adopter les inhalations d'eucalyptus

Sommaire

Contre le rhume : adopter les inhalations d'eucalyptus

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L'eucalyptus est la plante « star » contre le rhume. Antiseptique puissant, antibactérien et expectorant, il se prête particulièrement bien aux inhalations en traitement d'appoint, pour dégager les voies respiratoires.

Il est ainsi indiqué en cas de rhume, sinusite, toux, bronchite (aiguë ou chronique), ou même de grippe.

1. Mode d'emploi 
de l'eucalyptus contre le rhume

Les inhalations (ou fumigations) consistent à respirer de la vapeur d'eau. Leur efficacité est renforcée si on laisse au préalable infuser des plantes dans l'eau bouillie. Contre le rhume, l'idéal est d'utiliser des feuilles de l'eucalyptus, et plus précisément pour :

  • les adultes : l'eucalyptus globulus qui possède des vertus anti-infectieuses et anti-inflammatoires ;
  • les enfants : l'eucalyptus radié, dénué de toxicité et très bien toléré.

En pratique

Pour se préparer une inhalation à l’eucalyptus :

  • Verser l'eau chaude dans un bol et y ajouter 4 à 6 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus.
  • Se couvrir la tête à l'aide d'une serviette éponge et se pencher au dessus du bol où la préparation a été préalablement versée, de sorte que la serviette empêche la vapeur de s'évaporer trop vite.
  • Inhaler les vapeurs pendant 10 minutes environ.
  • Renouveler l'opération 2 à 3 fois par jour.

Bon à savoir

  • Pour être efficace, l'huile essentielle d'eucalyptus doit contenir au moins 70 %-80 % de cinéol (eucalyptol).
  • L’eau ne doit pas être bouillante pour ne pas brûler les muqueuses respiratoires.

  • L'inhalation peut aussi être effectuée grâce à un appareil dédié plus pratique et sécurisant que vous pouvez vous procurer chez votre pharmacien. 

  • Penser à ôter vos bijoux, lunettes et lentilles de contact si vous en avez.
  • Protégez vos yeux : fermez-les pendant les inhalations ou portez un bandeau sur vos yeux afin d'éviter d'éventuels picotements.
  • Il est aussi possible de désinfecter l’atmosphère d’une pièce, notamment lors d’une épidémie, en brûlant des feuilles.

2. Précautions et contre-indications

Avant de vous lancer dans les inhalations d'eucalyptus, il est important d'avoir en tête quelques infos :

  • L'eucalyptus est composé de cinéol, une substance neurotoxique. Il peut donc occasionner un certain nombre d’effets indésirables :
 diarrhées, inflammation gastro-intestinale, troubles rénaux, irritation cutanée (en usage externe), nausées, spasmes pulmonaires, troubles hépatiques, vomissements. Par précaution, il convient de ne pas dépasser les doses indiquées.
  • L'eucalyptus est contre-indiqué chez les enfants de moins de 6 ans, chez les femmes enceintes et chez celles qui allaitent. Il en est de même pour les insuffisants rénaux ou hépatiques, ainsi que pour les diabétiques.
  • Les inhalations sont aussi déconseillées aux personnes asthmatiques.
Pour plus d'infos sur le sujet :