Soigner le rhume en se lavant le nez

Sommaire

Soigner le rhume en se lavant le nez

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Le lavage du nez est recommandé dans les soins et la prévention des affections des voies respiratoires supérieures : nez bouché, rhumes et rhinites, sinusites et allergies. Dès les premiers symptômes, ayez le réflexe du lavage de nez. En le nettoyant, il peut prévenir la surinfection et éviter des complications broncho-pulmonaires.

1. Pourquoi laver le nez ?

Soumise quotidiennement à des agressions, la muqueuse nasale est la première barrière de protection du système respiratoire contre les agents extérieurs (virus, bactéries, allergènes, polluants, etc.). Elle peut ainsi être victime d’une réaction inflammatoire locale se traduisant par un écoulement, des éternuements et une gêne respiratoire, car le nez est bouché.

Le lavage du nez permet de débarrasser la muqueuse nasale de l’excès de mucus, des pollens et des agents pathogènes (virus, bactéries, etc.) qui s’accumulent à sa surface.

En favorisant la désobstruction des fosses nasales, il diminue également la gêne respiratoire.

2. Mode d'emploi du lavage de nez

Chez le nourrisson

Le lavage du nez est un geste essentiel chez le nourrisson ou le très jeune enfant qui ne savent pas se moucher. Il s’effectue de préférence avant les repas ou la tétée :

  • Il faut positionner le bébé sur le dos, sa tête tournée de côté, jamais en arrière au risque de déclencher un spasme du larynx.
  • La pulvérisation se fait dans la narine supérieure : le liquide doit ressortir par l’autre narine.
  • Les sécrétions résiduelles peuvent être aspirées par un mouche-bébé.

On relève certaines subtilités selon l'âge du bébé :

  • Chez le bébé de moins de 6 mois :
    • réaliser des pulvérisations douces de sérum dans les narines, une narine à la fois, en laissant du temps à l’enfant entre les pulvérisations pour qu'il puisse reprendre sa respiration ;
    • ou bien quelques gouttes de sérum physiologique dans une narine du bébé couché sur le dos.
  • Entre 6 et 12 mois :
    • les lavages de nez avec un pulvérisateur deviennent possibles ;
    • vous pouvez en fare 2 ou 3 fois par jour, mais en douceur et sans pression.
  • Au-delà de 12 mois :
    • l’enfant commence à savoir souffler en se mouchant ;
    • il acquiert la force suffisante pour renifler et se dégager le nez seul ;
    • les lavages de nez deviennent donc de moins en moins utiles.

Chez l'enfant et l'adulte

Chez l’enfant qui sait se moucher et chez l'adulte, le lavage nasal permet de déloger les sécrétions plus profondes :

  • Les pulvérisations se font tête penchée au-dessus du lavabo, dans chaque narine, en bouchant à chaque fois la narine qui ne reçoit pas la pulvérisation.
  • De cette façon, le liquide s’écoule par l’autre narine.
  • Mouchez-vous soigneusement.
  • Recommencez l'opération, une narine après l'autre, 4 fois par jour, et surtout avant de vous coucher.

3. Quelle solution nasale choisir ?

Plusieurs types de solutions nasales existent :

  • Les solutions salines, dites isotoniques, à base d’eau de mer : leur concentration en sel est ramenée au même niveau que celui des fluides de l’organisme. Elles humidifient, lavent et décollent les croûtes du nez. Vous pouvez les utiliser tous les jours si besoin.
  • Les solutions hypertoniques : très concentrées en chlorure de sodium, elles participent à la décongestion nasale. Elles conviennent donc bien aux nez bouchés. Leur inconvénient réside dans une irritation locale. Leur utilisation est à réserver à partir de 6 mois, en cas de nez bouché sur une durée limitée à quelques jours. Elles ne sont pas conseillées en usage préventif quotidien.
  • Les solutions avec antiseptiques et fluidifiants : à utiliser dans 
les cas de risque infectieux, comme les premiers symptômes d’un rhume. Elles sont utiles en cas de sécrétions épaisses. Ces solutions ne sont pas conseillées en usage préventif quotidien. Leur usage doit donc être réservé à quelques jours seulement.
  • Les solutions enrichies en sels minéraux : elles sont censées réduire les épisodes infectieux, récidivants ou allergiques.

Tous nos conseils pour venir à bout de votre rhume :

Ces pros peuvent vous aider