Sommaire

Faire un grog

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Le grog est une boisson chaude alcoolisée qui a longtemps été prisée pour enrayer les petites affections de l'hiver. Son action ? En permettant d'augmenter la température corporelle, il agit comme un sauna. Résultat, on transpire et on chasse les toxines. Petit bonus : le grog aide à s'hydrater et a une action apaisante immédiate en fluidifiant les mucus et en adoucissant la sensation de gorge douloureuse. Le nouvel engouement pour les soins traditionnels lui redonne une place de choix.

Voici pas à pas comment faire un authentique grog.

Du bon usage du grog

Il y a des précautions (à cause de la présence d'alcool) et tout un rituel à suivre autour du grog afin qu'il vous soit le plus bénéfique possible :

  • Seuls les adultes peuvent boire un grog.
  • Limitez-vous à 1 seul grog par jour.
  • Évitez l'association grog et médicament.
  • Buvez un grog de préférence le soir, avant le coucher.
  • Enveloppez-vous d'une couverture bien chaude et bien moelleuse pour augmenter ses effets sur la température corporelle, au moment de sa dégustation et après.

Grog rhume

Article

Lire l'article Ooreka

1. Choisisssez l'alcool qui servira de base pour votre grog

  • Choisissez selon vos goûts un des alcools blancs suivants :
    • du rhum pour les puristes (Edward Vernon, amiral anglais, inventeur du grog, l'a confectionné avec cet alcool) ;
    • du whisky ;
    • ou de la vodka.
  • Versez-en 2 à 4 cuillerées à soupe maximum (pour un grog) dans une casserole.

2. Améliorez le goût du grog avec des ingrédients antiseptiques

Plusieurs ingrédients peuvent être ajoutés au grog, selon vos goûts. Ils serviront à exacerber ses saveurs. L'idéal est de sélectionner des ingrédients exhausteurs de goûts qui ont des propriétés anti- inflammatoires, antiseptiques ou antioxydantes pour renforcer l'effet soin de cette boisson chaude. Vous avez le choix entre :

  • du jus de citron fraîchement pressé qui, grâce à la vitamine C et à l'acide citrique, a des propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques et antioxydantes  ;
  • de l'ail en rondelles pour ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires ;
Consulter la fiche pratique Ooreka
  • du miel pour ses propriétés apaisantes et antiseptiques. Pour ces raisons, c'est le seul sucre autorisé dans un grog. Pas plus d'une cuillerée à café, en revanche, car il est très riche en sucre ;
Lire l'article Ooreka
  • du thym anti-spasmes et anti-infections ;
  • diverses épices très antiseptiques (entre autres la cannelle, connue pour son action antibactérienne, à prendre sous forme d'huile essentielle, ou le clou de girofle pour ses propriétés antidouleur) à doser selon le goût de chacun.
Lire l'article Ooreka

Ajoutez ces divers ingrédients dans la casserole contenant l'alcool, à l'exception du jus de citron qui doit être ajouté au dernier moment, juste avant la dégustation.

3. Faites infuser votre grog

  • Faites chauffer dans une casserole :
    • de l'eau ;
    • ou du lait.
  • Versez l'eau ou le lait dans la tasse.
  • Laissez infuser 5 minutes, le temps que les arômes se libèrent. Votre boisson n'en sera que plus savoureuse.
  • Versez le grog dans une tasse ou un grand verre épais supportant la chaleur.
  • Si vous le souhaitez, ajoutez du citron dans votre grog.

Il n'y a plus qu'à déguster !

Matériel nécessaire pour faire un grog

Imprimer
Brique de lait

Brique de lait

0,60 € le litre

Casserole

Casserole

Déjà possédée

Citron

Citron

1,50 € le kg

Miel

Miel

De 5 à 25 € les 300 g selon le type

Tasse

Tasse

Déjà possédée